Test du mCubed MiniNG

Date 23/10/2006 14:26:34 | Sujet : Test Hardware

Amateurs de silence aujourd’hui est un grand jour pour vous, car nous allons tester le tout nouveau mCubed T-Balancer Mini-NG, ce petit concentré de technologie qui se place à l’intérieur de votre boîtier aura le même objectif qu’un rhéobus traditionnel à savoir régler vos ventilateurs pour contrôler les nuisances sonores et ne plus les subir. Mais qu’apporte t’il de nouveau par rapport à la concurrence déjà bien installé ?

Introduction :

mCubed est une société autrichienne fondée il y’a près de 3 ans, spécialisée dans les solutions de régulation de refroidissement, connue par un public très spécialisé surtout pour son modèle référence le T-Ballancer.


Partant du constat que la course à la performance entraîne une augmenté significative du dégagement thermique de nos composants, on a vu ces dernières années, un marché de ventilateurs pour pc plus que jamais florissant, on ne s’étonne plus de voir une machine compter 7 voire 8 ventilateurs, mais voila nous somme exigeant, nous voulons un système plus performant tout en étant discret, limitant voir supprimant les nuisances sonores, il est donc évidant qu’il faudra trouver un juste équilibre entre les deux et c’est justement ici que vient le rôle de ces systèmes de régulation communément appelé rhéobus.

Les rhéobus disponible sur le marché ne sont pas tous équivalant, la principale et la plus importante fonction qui les différencie est la régulation automatique, cette fonction trouve toutes son importance lorsque vous changer l’utilisation de votre pc, prenant pour exemple un rhéobus dépourvue de régulation automatique, vous l’avez réglé le matin pour un minimum de nuisances sonores cette configuration est adaptée à une utilisation non stressante des composants, tels le surf, la messagerie instantanée etc.. Mais voila le soir est là est vous avez envie de vous amuser un peut… Vous lancez un jeu plutôt gourmand (comme 80% des jeux actuellement…) et vous n’avez pas le reflex de reconfigurer votre rhéobus, au mieux vous n’allez pas dépasser le seuil critique, ou plutôt les circonstances on fait pour, peut être que cela aurait été différent en plein été… mais au pire votre système de refroidissement avait besoin d’être refroidi plus efficacement, la température interne atteint le seuil critique et vous rencontrez des Freez, finalement c’est la sécurité de votre carte mère qui s’enclenche et coupe le jus afin d’éviter tout dommage de vos composants.

Vous l’avez compris la régulation automatique consiste a donner plusieurs instructions au rhéobus pour augmenter ou diminuer la vitesse de vos ventilateurs en fonction de la température des composants, cela procure une sécurité supplémentaire et vous évitera de devoir reconfigurer à chaque fois manuellement le rhéobus.




Les caractéristiques :

Le MiniNG (NG pour New Generation) est placé à l’intérieur du boîtier cela est une réelle innovation dans l’utilisation traditionnel que nous connaissions des rhéobus, qui sont placés bien souvent sur la façade au plus grand malheur des amateurs des boîtiers sobres, le MiniNG est fixé à l’aide de deux autocollants, les câbles fournis son assez long et permettent ainsi de le placer dans un endroit discret de la tour.



Le bundle du MiniNG est le suivant :
  • 2 Sondes
  • 2 Autocollants scratch pour fixer le MiniNG
  • 1 Tournevis pour régler les potentiomètres manuellement
  • 1 Câble pour la liaison avec le Tbalancer
  • Plusieurs Jumpers
  • 2 fils de rangement pour ranger les câbles

Le MiniNG peut réguler jusqu'à 2 ventilateurs, d’autres modèles de la marque tel que le T-Balancer peuvent en réguler jusqu’à 4, pour ceux ayant besoin de plus mCubed a développé le MiniNG pour lui permettre de s’interfacer avec le T-Balancer, vous permettant ainsi de gérer deux ventilateurs en plus.

Dans la catégorie nouveautés le MiniNG permet grâce à la fonction kick-start de piloter votre pompe watercooling et de vous assurer qu’elle se mettra en marche au démarrage de votre ordinateur, autre nouveauté, il permet de réguler les tentions soit par PWM soit en analogique, Le PWM autrement dit Pulse Width Modulation alterne signaux On/Off pour régler la vitesse du ventilateur, plus l’espacement entre le signal On et Off et grand moins vite ira le ventilateur (l’inverse entraîne une augmentation de vitesse), cette fonctionnalité peut engendrer dans certains cas un bourdonnement du ventilateur surtout lorsque la vitesse diminue, la fonction analogique dans ce cas est plus silencieuse mais moins performante, et le MiniNG décidera la quelle adopter selon la température.

Le MiniNG peut fournir jusqu'à 20w par canal en mode analogique et jusqu'à 50w par canal en mode PWM soit au maximum 100w en mode PWM, la configuration de la température maximum et de la vitesse des ventilateurs se fera soit à l’aide des Jumpers ou via les potentiomètres ou encore en utilisant le logiciel à télécharger sur le site mCubed si vous utilisez le T-balancer.

Le MiniNG est doté d’un microprocesseur interne de la marque ATMEL accompagné d’une mémoire non volatile, ce qui lui permet de sauvegarder de nombreuses configurations possibles et lui confère une certaine autonomie.




L’installation et la configuration :

Notre configuration de test :

  • P4 2.8Ghz @ 3.14 refroidi grâce à un Papst 4412 F/2GLL posé sur un Thermalright XP-120
  • CM Asus P4P800 Deluxe
  • 2*512 DDr 3200 TwinMOS
  • 1 Ventilateur Thermaltake d’origine
  • Alimentation Tagan  TG580-U15 580w
  • 1 Geforce 6800 refroidi avec un Arctic Cooling Accelero X1
  • Boîtier Thermaltake Xaser5
  • Maxtor 300 Go 16 Mo de cache
  • Western Digital 160 Go 8 Mo de cache

Première remarque : ici la puissance de la configuration n’est pas importante, on va plutôt tester l’incidence du MiniNG sur un système déjà assez silencieux, vous l’aurez compris le MiniNG à cette vocation, car à l’inverse de son grand frère le Tbalancer qui présentait la possibilité de gérer jusqu'à 4 ventilateurs, le MiniNG lui se contente de 2, il est donc plutôt destiné à des configurations dotés d’un nombre de ventilateurs déjà assez réduit, ce qui est notre cas.

Afin de vous faciliter la compréhension de ce qui suit, voici le schéma de la tour de test :



Le choix du placement des sondes est très important, car la performance et l’utilité de notre système de refroidissement en dépend, si on avait choisi de mettre la sonde sur la carte graphique cela n’aurait pas été logique car notre Geforce 6800 est refroidie par l’excellent AC Accelero X1 qui est lui-même autorégulé ce qui le rend quasi inaudible, choisir de surveiller un disque dur reviendrait à placer la sonde trop loin du ventilateur et l’incidence en serait minime. C’est pourquoi nous avons opté de mettre la sonde sur le chipset qui est placé juste à coté du ventilateur à l’arrière du boîtier, les chipsets sont relativement constant en terme de température une augmentation significative serait alors due en général à une augmentation de la température ambiante du boîtier et c’est la que notre ventilateur thermo régulé à l’aide du MiniNG aura pour objectif d’évacuer l’air chaud du boîtier et de refroidir le chipset par la même occasion.

Une fois les sondes posées de façon judicieuse, nous allons régler le MiniNG grâce aux Jumpers prévus à cet effet, plusieurs choix nous sont permis pour chacun des 2 canaux sachant que chaque canal est dédié à un ventilateur cela permet d’avoir des configurations différentes pour chacun des deux ventilateurs :

Première option : Identification de blocage : cette option détecte si le ventilateur tourne encore, si il est détecté en arrêt le MiniNG va le relancer en augmentant doucement la vitesse pour atteindre une vitesse dite minimum.

PWM ou Analogique ? Vous pouvez soit laisser le MiniNG décidé à votre place en ne plaçant aucun Jumper, ou choisir une des deux méthodes, comme expliqué plus haut Le PWM (Pulse Width Modulation) sera plus rapide et donc plus efficace mais sera aussi plus bruyant, si vous voulez plutôt une régulation plus « en douceur » le système Analogique sera plus silencieux mais aussi moins performant que le PWM.




Nous avons le choix entre 3 Modes :

Le mode 1 : Objectif température

Dans ce mode nous allons choisir la température T après la quelle le ventilateur ira de plus en plus vite, par contre si la température diminue sous T, il tournera de moins en moins vite, le choix de la température se fait via les potentiomètres, tourné à gauche l’objectif sera de garder à 20°c notre système, mis au milieu notre objectif sera de 45°c, si le potentiomètre et mis à droite l’objectif sera de 70°c et les ventilateurs se mettrons a tourner à leur maximum si on dépasse cette température.

Le mode 2 : en courbe



Dans ce mode le MiniNG ne fait pas fonctionné le ventilateur à moins que la température ne dépasse 35° (valeur par défaut, elle reste réglable), cette température est réglée par le potentiomètre, une fois que la température réglé est atteinte le ventilateur est lancé et sa vitesse augmente exponentiellement jusqu'à ce qu’il retombe en dessous de la limite fixé.

Le mode 3 : par étape


Dans ce mode nous pouvons ajuster à l’aide du potentiomètre la température à laquelle le ventilateur se mettra en marche (45°c par defaut), si on la dépasse le ventilateur ira jusqu’a 60 % de sa vitesse à moins que la température ne dépasse 70°, dans ce cas et uniquement dans ce cas le ventilateur se mettra à tourner au maximum de sa capacité.

Le mode 4 : manuel

Dans ce mode nous ajustons la vitesse du ventilateur directement via le potentiomètre, la vitesse restera constante quelque soit la température.


Une fois les Jumpers placés selon la configuration voulue, on branche les ventilateurs puis l’alimentation du MiniNG qui se fait via une prise 12v standard, nous pouvons placer le MiniNG sur le boîtier à l’aide du système autocollant style scratch.

Notre système devient totalement autonome, un voyant rouge s’allume pour assurer que tout est parfaitement en marche, si un problème affecte l’état de marche de l’un de nos ventilateurs la led rouge se mettra à émettre des flashs répétitif 3 fois de suite, elle se mettra a flasher 4 fois de suite si on atteint la température critique.

Dans notre cas, une baisse significative des nuisances sonores a été constatée, mais c’est surtout une meilleure gestion que l’on a gagnée, en effet le ventilateur CPU ainsi que celui de l’arrière du boîtier ne se mettront en marche que lorsqu’on aura besoin d’eux et cela de façon progressive et autonome, notre alimentation et notre ventilateur pour carte graphique s’autorégulent eux automatiquement selon leurs températures et cela par défaut, notre pc dégage maintenant de très faible nuisances sonores qui sont due principalement à l’alimentation et aux disques durs.

Donner des valeurs chiffrées dans ce test n’aurait pas de signification, les données changeront d’une configuration à une autre, cela dépendra de votre boîtier, du nombre de ventilateurs que vous gérez, de leurs technologies (roulements à billes, pallier lisse) mais aussi de la chaleur de la pièce où vous vous trouvez et bien sur vu que le système de refroidissement est désormais progressif les valeurs changerons selon la température etc…

Nous nous contenterons de dire que le système est très efficace, comme l’aurais été un rhéobus traditionnel très bien configurer mais avec une tranquillité d’esprit en plus grâce à l’autorégulation.




Mot de la fin :

Le concept du MiniNG est tout simplement génial, il est discret et fait ce qu’on attend de lui, aucun regret à avoir, niveau amélioration et histoire de dire qu’il y’en a à faire, nous pouvons dire qu’il aurais été mieux d’avoir une sorte de mini interrupteurs pour gérer les options au lieu des Jumpers pas toujours facile à manier, mais comme vous vous en doutez, on ne va pas changer de configuration tout les jours. Les sondes vu leurs tailles assez grandes elles sont assez difficiles à placer, dans notre cas et grâce aux ailettes du XP-120 nous n’avons pas eu beaucoup de difficultés sauf pour le chipset où la mission a été un peut plus rude.
Le manuel fournis est décliné en Anglais et en Allemand, nous aurions aimé le voir en Français aussi.

Si certains se pose encore La question « rendra t’il mon système plus silencieux, alors que j’ai déjà un rhéobus traditionnel ? » la réponse est oui, si votre rhéobus pilote vos ventilateurs en PWM uniquement, mais n’oubliez pas qu’un ventilateur régler à son minimum, émettra la même nuisance sonore quelque soit le rhéobus utilisé.

Pour la question « diminuera t’il la température de mon système ?» la réponse est simplement non, pas plus qu’un autre rhéobus, il ne fera pas tourner vos ventilateurs plus vite mais vous permettra plutôt de trouvé l’équilibre entre performance et silence selon ce que vous privilégierez.

N’oubliez pas aussi de vous attaquer en premier lieu au ventilateur qui émet le plus de nuisances, cela ne servirait strictement à rien de contrôler les nuisances sonores de votre ventilateur CPU si l’alimentation émet plus de bruit, l’explication de ce phénomène est simple : prenons l’exemple que notre alimentation émet 30dB, notre ventilateur pour CPU lui 24dB,  les nuisances sonores qui seront dégagés ne seront pas de 30dB+24dB mais de 30dB à peut prêt, en effet les 30dB de notre alimentation auront camouflé les 24dB de notre CPU, on parle alors de l’effet masquage.

Le MiniNG est cédé au prix de 39€, vous pouvez si vous n’en avez pas les moyens vous tourné vers le logiciel référence Speedfan, il est gratuit mais implique que votre carte mère soit compatible, cela passe aussi par une configuration du software assez poussé, une solution matérielle sera toujours mieux qu’une solution logicielle vu qu’elle présente une garantie de fonctionnement plus grande et cela dès le démarrage du pc contrairement à la solution logicielle.

Nous décernons au mCubed MiniNG notre médaille d’Or.








Cet article provient de Pc-Attitude.com
http://www.pc-attitude.com

L'adresse de cet article est :
http://www.pc-attitude.com/modules/news/article.php?storyid=424